Menu Fermer

Covoiturage à l’heure de la Covid-19 et du déconfinement

covoiturage covid 19 règles déconfinement

Depuis le 11 mai 2020, date du déconfinement, le covoiturage est à nouveau autorisé. Mais avec des règles adaptées à la crise sanitaire.

Le décret n°2020-663 du 31 mai 2020 prescrit les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19. Et ce, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Sa publication date du 1er juin 2020. Ainsi précise-t-il les règles quant au covoiturage.

Il est impératif de continuer à respecter les consignes sanitaires afin de vous protéger et de protéger les autres. Au terme de l’article 15 dudit décret, dans sa version consolidée au 18 juin 2020, il est prévu que toute personne de onze ans ou plus qui accède ou demeure dans les véhicules ou dans les espaces accessibles au public et affectés au transport public de voyageurs doit :

  • Porter un masque de protection.
  • Respecter les gestes barrières.
  • Éviter de voyager si elle présente des symptômes de la maladie.

L’obligation de distanciation sociale n’est plus imposée. En effet, il est très difficile de respecter une distance d’un mètre entre les voyageurs dans les véhicules de particulier. Il importe de préciser que le conducteur peut refuser l’accès à sa voiture à un passager qui ne porte pas de masque.

Covoiturage : initiative inédite de Blablacar

Pour la sécurité des voyageurs dits “sensibles ou à risques”, le site de covoiturage Blablacar a choisi d’ajouter une nouvelle option. Il l’a appelée “Un seul à l’arrière”. Cette dernière est à disposition des conducteurs pour créer une distanciation physique dans la voiture. Concrètement, il s’agit de permettre à un passager de s’asseoir seul à l’arrière. Quoiqu’il en soit, les passagers sont invités à se laver les mains. Mais aussi à nettoyer leurs effets personnels avant d’entrer dans le véhicule et après en être sortis. Par exemple, avec une lingette. En parallèle, ils doivent emporter tous leurs déchets en le quittant.

Il est recommandé au conducteur effectuant un covoiturage de procéder à la désinfection du véhicule avant chaque trajet. Pendant le trajet, il ne doit pas utiliser la climatisation et aérer l’habitacle le plus souvent possible. Sur son site internet, la communauté BlaBlaCar répond à toutes les questions des usagers sur les mesures sanitaires à prendre en cette période de pandémie de Covid-19.

Sanctions prévues

Sans préjudice des sanctions pénales prévues à l’article L. 3136-1 du Code de la santé publique, l’accès auxdits véhicule est refusé à toute personne qui ne respecte pas cette obligation. Dès lors, la personne est reconduite à l’extérieur du véhicule. Ce qui signifie que la violation de ces obligations est punie de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe (135 euros).

Si cette violation est constatée à nouveau dans un délai de quinze jours, l’amende est celle prévue pour les contraventions de la cinquième classe (entre 1500 et 3000 euros). Et si les violations sont verbalisées à plus de trois reprises dans un délai de trente jours, les faits sont punis de six mois d’emprisonnement. Ainsi que de 3 750 euros d’amende et d’une peine complémentaire de travail d’intérêt général.

elfried dupuy-chabin contact informations rendez-vous toulouse

Vous avez d’autres questions concernant les règles de covoiturage en période de déconfinement ? Mon expertise est au service de vos intérêts : n’hésitez pas à me contacter pour toute question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.