Menu Fermer

Refus de priorité à un piéton : six points en moins sur le permis de conduire

refus de priorité à un piéton

Automobilistes : soyez plus que jamais vigilants ! L’entrée en vigueur du nouveau décret n°2018-975 renforce sérieusement la protection des piétons en cas de refus de priorité.

Ce décret a été publié au Journal Officiel mardi 18 septembre 2018. Dorénavant, les conducteurs se verront retirer six points sur leur permis de conduire, contre quatre auparavant. Dans quelle situation ? En cas de refus de priorité à un piéton. Plus précisément, s’ils ne cèdent pas le passage « au piéton s’engageant régulièrement dans la traversée d’une chaussée ou manifestant clairement l’intention de le faire ou circulant dans une aire piétonne ou une zone de rencontre. »

Refus de priorité : les sanctions

En outre, ils s’exposent à une amende de 135 €. Cette nouvelle mesure intervient dans l’objectif de « renforcer la sécurité des piétons sur les passages protégés.” En 2017, ils sont 519 à avoir perdu la vie dans un accident de la route.

À noter : le décret stipule aussi que la constatation du refus de priorité pourra se faire par des dispositifs de vidéo-verbalisation. Et ce, sans que l’automobiliste fautif ne fasse l’objet d’une interception de la part des forces de l’ordre.   

Autres articles récents :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.